Blog

  • Réduire, c’est remédier (au gâchis) !

    Publié le 26 février 2015 par Julie dans Pourquoi ? Comment réduire ?/Réduire | Aucun commentaire

    – Allo Docteur Tamalou ? Oui, ça déborde, et je ne sais plus quoi faire !

    – Calmez-vous, je vais vous donner quelques conseils pour y remédier. Pensez à bien appliquer le tri sélectif tous les jours. Lorsque vous allez faire vos courses, le meilleur remède, c’est le cabas plutôt que les sacs plastiques. Un des médicaments très efficace, c’est d’acheter en vrac ou à la coupe. Rassurez-vous, je vais vous prescrire une ordonnance aux petits oignons à suivre attentivement. Le résultat de vos examens sera sans appel : vous aurez réduit de 26 kilos* vos emballages cette année et vous aurez contribué à guérir quelques maux de l’environnement.

     

     

    • Un constat

    Direction poubelle, puis tournez à droite et suivez la route destination poubelle. Ce contenant, objet à part entière de la maison, est devenu notre ami. Malheureusement, nous lui donnons beaucoup trop à manger; environ 390 kilos par an. Résultat des courses : la poubelle a mal et elle déborde régulièrement. En effet, aujourd’hui, nous sommes confrontés à un large choix de produits (alimentaires, habillements, culturels…), ce qui nous pousse à consommer. Dans les rayons, nous constatons que les portions individuelles et les protections des conditionnements sont toujours plus nombreuses. Conséquences : nous consommons et nous jetons ! Le remède miracle ? Passer de l’ère du jetable au durable.

     

    poubelle

     

     

    • Pourquoi réduire mes déchets ?

    8h : café serré – 10h : café corsé – 13h : décaféiné. Au total, c’est 63 gobelets consommés par seconde en France ! Difficiles à recycler tous ces déchets puisqu’ils sont majoritairement  enfouis (4/10) ou incinérés (6/10). Même si la pollution atmosphérique est moindre, certains polluants peuvent être nocifs. Réduire ses déchets permet donc de freiner la pollution des sols, de l’eau et de l’air. Les matériaux que nous jetons sont fabriqués avec de la matière première (bois, sable, caoutchouc) et de l’énergie. Si nous limitons notre production de déchets, nous économisons une part importante de ces ressources dont il faut prendre soin.

     

     

    • Comment réduire mes déchets ?

    Avec une piqûre de rappel régulière sur les gestes simples, nous limiterions largement notre production de déchets. Il suffit simplement d’injecter une bonne dose de volonté :

     

    Les courses 

    – Je pense avant d’acheter (je vérifie ce que j’ai déjà en stock, je fais une liste de ce dont j’ai besoin, je pense à prendre un cabas).

    – Je privilégie les cabas plutôt que les sacs plastiques qui vont d’ailleurs être prohibés dès 2016.

    – Je pense à la vente en vrac qui permet d’acheter la quantité voulue. Retrouvez tous les points de vente ici.

    – Je limite les emballages (je favorise la viande à la coupe, je préfère les yaourts sans conditionnement de protection en cartons).

    – Je limite les portions individuelles.

     

    Au bureau

    – Je limite ma consommation de papier. Retrouvez les astuces pour être le « recycleur » parfait !

    – Je privilégie la tasse de café, le mug, le thermos ou la gourde pour réduire la consommation de gobelets. Les initiatives alternatives comme Gobi ou Ecocup peuvent m’aider.

    -Pour la pause déj, rien de meilleur qu’un petit plat préparé. On est jamais mieux servi que par soi-même !

    – Je limite mes déplacements pour réduire les émissions de CO2, donc je préfère prendre les transports en commun ou faire du co-voiturage. Si entre 2 réunions, il faut faire des allers/retours, je pense aux espaces de coworking. Retrouvez ces lieux collaboratifs et éco-responsables ici.

     

    réduire

     

    A la maison

    – Je pense à apposer un autocollant « Stop Pub » sur ma boîte aux lettres pour limiter la consommation de papiers, prospectus et magazines. Je me renseigne auprès de ma Communauté d’Agglomération ou de la mairie car elles peuvent éditer leurs propres vignettes. Je peux aussi l’imprimer ici ou le recevoir directement chez moi.

    – J’organise mes repas et mon frigo (denrées périssables rapidement à ranger devant pour être visibles et ne pas être oubliées). Je n’hésite pas à cuisiner des restes car tout est bon dans le cochon ! Ces gestes simples permettent de pallier au gaspillage alimentaire

    – Je pense à éteindre le chauffage lorsque je ne suis pas à la maison pour réduire la consommation d’énergie.

    – J’aime l’eau du robinet, source naturelle plutôt que les bouteilles d’eau.

    – J’achète des piles rechargeables pour éviter d’en racheter et de les jeter après utilisation. Elles ont une durée de vie bien plus longue que les jetables.

    – Je fais réparer mes appareils électroniques plutôt que d’en racheter. Oureparer.com permet de retrouver sa tablette préférée comme neuve ! Je peux également me rendre dans le Repair Café le plus proche de chez moi.

     

    ressourcerie2

     

    A l’école

     

    – Dans la mesure du possible, je préfère prendre le bus (avec les copains).

    – A la cantine, je limite le gaspillage alimentaire et au self, je prends que ce que je suis sûr de manger.

    – Je fais attention à ma consommation de papier ( je réutilise une feuille pas trop remplie, j’imprime que ce qui est important).

    – Quand j’ai soif, je prends ma gourde plutôt que d’acheter une bouteille d’eau.

    – Je m’engage ou je propose des projets sur l’environnement (concours Screlec par exemple pour collecter le plus de piles possible entre tous les collèges, créer une campagne publicitaire sur le gaspillage alimentaire…)

    – Je prends soin de mes affaires (vêtements, jouets, fournitures scolaires) pour ne pas en racheter tous les jours ;).

     

    bus

     

     

    – Merci Dr. Tamalou pour tous ces bons conseils. Je me sens déjà mieux.

    – De rien Madame Auventre. Bon courage pour la suite. Et n’oubliez pas, le mot d’ordre : réduire !

Retrouvez notre actualité

Soutenez l’environnement !

Triethic