Blog

  • « Love Your Waste » recycle les déchets organiques !

    Publié le 16 juin 2015 par Julie dans La méthanisation/Recycler | Aucun commentaire

    Au menu de ce soir, pour une mise en bouche, le chef vous propose des peaux de bananes. S’ensuivra des coquilles d’œufs accompagnées de pain. Le tout sera servi sur son lit d’épluchures. Pour l’instant gourmand, le chef vous suggère un marc de café avec son filtre. Le Chef et  toute son équipe vous souhaitent un bon appétit ! On vous l’accorde, ce n’est pas la recette digne d’un restaurant étoilé, mais plutôt celle de Love Your Waste. Une idée : celle de valoriser les déchets organiques par la méthanisation. Pour vous expliquer, nous sommes partis à la rencontre de Juliette Franquet en charge de la communication de cette start-up novatrice.

     

    Quelle était l’idée de ce projet ?

    Love Your Waste est avant tout une idée de Jérôme, notre président. Il accompagne des start-up qui ont un objectif social ou environnemental. Il voulait entreprendre un projet qui ait du sens.  Il cherchait une équipe pour créer Love Your Waste. L’idée m’a beaucoup plu. Aujourd’hui, nous sommes trois à la développer. Tanguy et moi sommes associés. Nous venons de secteurs différents, mais nous avons des compétences très complémentaires.

     

     

    Love Yoyr Waste équipe

     

     

    Qu’est-ce que Love Your Waste ?

    C’est un service de collecte et de recyclage des déchets organiques dans les restaurants d’entreprises et les cantines des écoles. Nous agissons sur 3 principaux volets :

    -La collecte des déchets. Elle est actuellement réalisée par notre partenaire Energie 9, une entreprise d’insertion issue de l’Economie Sociale et Solidaire.

    -La communication. Nous formons les agents de collecte et nous créons un vrai programme d’informations auprès des écoliers, des personnels, des responsables et des salariés. Nous avons un discours positif. C’est grâce à la démarche de toutes les parties adhérentes à Love Your Waste que nous pouvons économiser de l’énergie. C’est un projet très fédérateur.  Chacun peut diffuser le message. Pour la communication externe, nous travaillons en collaboration avec les collectivités notamment pour les cantines des écoles. La Mairie du 9ème arrondissement a déjà promulgué notre service auprès de ses citoyens et des parents d’élèves.

    -La lutte contre le gaspillage alimentaire. Ce fléau actuel est une des raisons pour lesquelles nous avons créé Love Your Waste. En recyclant les déchets organiques, on revalorise la matière. Tel est l’objectif de l’économie circulaire.

     

     

    LYW 2

     

     

    Une fois les déchets recyclés, y-a-t-il une traçabilité ?

    Oui, bien sûr, il y a un vrai reporting des déchets avec un certificat de valorisation remis aux parties prenantes.

     

     

    LYW

     

    Où en êtes-vous actuellement de votre projet ?

    Nous avons décortiqué pendant près de 1,5 ans toute la réglementation.  Nous avons analysé les contraintes logistiques et financières de nos futurs partenaires ainsi que leurs intérêts à adhérer au recyclage des déchets organiques. Depuis décembre 2014, nous sommes incubés dans un espace dédié aux entrepreneurs sociaux. En avril dernier, nous avons lancé notre service dans deux écoles du 9ème arrondissement. Tanguy et moi-même avons réalisé la collecte le tri et la communication. Nous sommes aidés par Energie 9 qui collecte les déchets deux fois par semaine. Nous avons été sélectionnés par la Mairie de Paris dans le cadre d’un appel à projet sur l’amélioration du métabolisme urbain. Il a d’ailleurs été vivement apprécié, et nous espérons que cela va nous aider pour accéder aux cantines des écoles de la capitale.

     

    Pourquoi avoir choisi le secteur des biodéchets ?

    Car c’est l’avenir ! Il est encore contraignant par ses réglementations mais il est en plein essor. D’ailleurs en janvier 2016, les restaurants d’entreprise et les cantines qui produisent plus de 10 tonnes par an de déchets organiques seront dans l’obligation de les recycler. La valorisation de ces matières par compost ou méthanisation va être rendue obligatoire sous peine d’amendes. La transition énergétique étant au cœur des préoccupations environnementales, de gros efforts seront déployés. Les collectivités tendent à développer le tri à la source, à valoriser les déchets et à développer les consciences citoyennes.

     

    Les enfants sont-ils une bonne cible pour sensibiliser autour de sujets environnementaux ?

    A partir du moment où c’est fédérateur et qu’ils sont acteurs, les enfants deviennent des messagers précieux. Nous adaptons notre vocabulaire pour leur expliquer au mieux la démarche et l’intérêt de trier ses déchets organiques. Il faut aller au plus simple avec les enfants. Nous organisons des ateliers de sensibilisation pour les mettre au cœur de notre démarche. Quand ils rentrent à la maison, ils peuvent divulguer l’information. Apprendre les bons gestes quand on est petits, c’est très efficace pour l’avenir. Mais nous n’agissons pas qu’auprès des enfants. Dans les établissements scolaires, nous attachons une importance particulière à intégrer à la fois le personnel de cantine, les professeurs, le proviseur. Le discours doit être impliquant pour que tout le monde se sente concerné.

     

    LYW école

     

     

    Qu’est ce que la méthanisation ?

    Les déchets organiques peuvent se recycler soit par le compost soit par le processus de la méthanisation. Ce dernier est un procédé de dégradation de la matière organique sans oxygène (contrairement au compost). La dégradation des biodéchets produit du biogaz (méthane) qui peut-être valorisé énergiquement de deux manières :

    -Par injection dans le réseau de gaz naturel

    -Par combustion dans une installation permettant la production d’électricité ou de chaleur

    La dégradation des déchets organiques produit également un résidu appelé le digestat pouvant être :

    -Transformé en compost

    -Epandu

     

    Quelle est la prochaine grosse étape du projet Love Your Waste ?

    Nous préparons notre déploiement en Île de France, mais notre principal défi est de trouver des cantines publiques et des restaurants d’entreprise. Nous travaillons donc à étoffer notre réseau de partenaires aussi bien pour la collecte que pour la valorisation.

     

    Merci Juliette pour cet entretien et bon courage pour la suite.

Retrouvez notre actualité

Soutenez l’environnement !

Triethic