Blog

  • HOP : le procès sans appel de l’obsolescence programmée

    Publié le 31 mars 2016 par Julie dans DEEE/Réutiliser | Aucun commentaire

    Qui n’a pas connu l’histoire de l’imprimante qui n’imprime pas ou du portable qui ne sonne pas (très pratique) ? Plusieurs fois, on a éteint les appareils et appuyer sur la touche « démarrer », mais en vain, notre matériel ne donnait plus aucun signe de vie. Nos finances faisaient grise mine, mais nous nous empressions de racheter quand même du nouveau matériel pour remplacer l’ancien. Mais ça c’était avant….Ancienne collaboratrice parlementaire sur les sujets d’économie circulaire et de droit, Laetitia Vasseur s’est attaquée avec son équipe à l’obsolescence programmée en créant l’association HOP (Halte à l’Obsolescence Programmée). Un pavé jeté dans la marre.

     

     

    Un constat sans appel

    « Nous avons la même vision des choses et un vrai partage de valeurs avec mes amis. À savoir que le fléau de l’obsolescence programmée devenait insoutenable tant sur le plan écologique qu’économique » s’est indignée la fondatrice de Hop. La loi relative à la consommation (dite Hamon) qu’à suivi Laetitia Vasseur lors de son élaboration a été un vrai levier d’action pour porter en justice des cas d’obsolescence programmée, grâce à la possibilité de mener des actions en justice collective. En juillet 2015, suite à la création du délit d’obsolescence programmée dans la loi relative à la  transition énergétique, HOP est fondée. L’association compte aujourd’hui 5 co-fondateurs et 15 à 30 bénévoles ainsi qu’un comité stratégique composé d’experts en mesure de conseiller et de soutenir l’association. Entre plaidoyers politiques, informations et la sensibilisation, HOP tape du poing sur la table pour faire avancer les choses. « Notre but est d’alerter les pouvoirs publics et d’informer les citoyens sur les sujets liés à l’obsolescence programmée. Il n’y a pas longtemps, nous avons interpelé le ministre de l’économie sur la problématique des pièces détachées. Il est primordial et s’est écrit dans la loi que les distributeurs doivent informer les consommateurs de la période sur laquelle le fournisseur s’engage à fournir la pièce détachée. Aujourd’hui, on doit pouvoir réparer les appareils» a déclaré Laetitia Vasseur.

     

    confhopday

     

     

    Une communauté engagée

    Depuis sa création, Hop compte près de 2000 membres qui soutiennent l’association et près de 4000 personnes la suivent de près sur les réseaux sociaux. «Aujourd’hui, de nombreuses solutions alternatives voient le jour. Le don, le troc, la réparation, l’économie de seconde main n’ont jamais été autant à l’ordre du jour. Preuve que les comportements et les mentalités changent et que la consommation est à l’heure du durable et non plus au jetable » s’est exprimée la fondatrice. Les citoyens et les consommateurs sont donc prêts à réparer ou à faire réparer leurs appareils électroniques.

     

    HOP fait parler d’elle

    Les médias constituent le plus important relais d’informations de l’association pour faire connaitre ses actions. Les réseaux sociaux sont aussi de véritables supports pour communiquer. HOP travaille également en partenariat avec des startup pour mettre en lumière des démarches entrepreneuriales attachées aux valeurs environnementales. Il y a un échange de visibilité, et lorsqu’il y des événements, ces nouvelles entreprises sont les bienvenues. « L’objectif est de montrer aux citoyens  qu’il existe un  véritable éco-système pour allonger la durée de vie des appareils ». 

     

    L’Avenir avec un grand A

    Faire croître la communauté HOP, et réaliser davantage d’actions sur le terrain sont les grands enjeux de cette année. Les plaidoyers politiques pour faire avancer les lois et ainsi pousser les industriels à intégrer une démarche plus responsable et réduire l’obsolescence programmée seront au coeur des projets de l’association.

    Décidément, le coup de la panne ne fonctionnera bientôt plus !

    Photos : ©HOP

    Retrouvez HOP sur son site internetFacebookTwitter

Retrouvez notre actualité

Soutenez l’environnement !

Triethic